PREFACE de C. COLOMB

– Comme à leur habitude, Yan Le Mazadec et Yves Jarrier signent là une œuvre gigantesque ! Que de travail, que de recherches, de nuits sans sommeil devant les claviers pour soumettre à nos yeux ébahis cette prose ! Et les dessins d’Yves, quel réalisme ! Quelle subtilité dans le trait ! Surprenant ! Ah, merci Messieurs pour le plaisir que vous apportez à nous pauvres marins, en souffrance de savoir ! Monsieur Le Mazadec, Monsieur Jarrier, sans vous ce beau langage du monde très fermé des navigateurs se perdrait, remplacé qu’il serait par un idiome issu d’une quelconque machine électronique, ou pire allez savoir, une diarrhée mentale d’un énarque en mal de reconnaissance! Bravo donc à vous et merci !!

Cover-Dico-220Charles Colomb, 1902 / 1992. Né à Plougastel Daoulas par une nuit de tempête hivernale. Il conservera toute sa vie le souvenir de sa naissance et éprouvera pour le mauvais temps une passion toute particulière. Charles, après d’âpres études de garçon coiffeur/shampouineur qui seront couronnées d’un magnifique échec, se consacrera à la voile et à la façon de faire tenir un œuf en position verticale. Ses résultats en régate et en course au large feront de lui une personne totalement inconnue du grand public. Il disparu de chez la Jeanne du bistrot « La Trinquette » à Hoëdic, un soir de pleine lune après avoir terminé les dernières bouteilles de Muscadet. Son voilier, un piquoteux, baptisé fièrement : « L’p’tit dernier et j’y vais», fut retrouvé quille en l’air sur le sable de la plage ouest à Houat. Amis marins, priez pour lui.

Les « maux », ou plutôt les mots de marines, pour le profane, c’est chiant. Mais ça, c’est valable pour tous les sports, métiers ou passion. Le vocabulaire spécifique, ça peut énerver ! J’ai donc relevé tout un tas de mots marins, et je leurs ai donné MES définitions après bien sur, avoir écrit la bonne. C’est surprenant et drôles voir très drôle. Exemples :

Chandeliers : Tube généralement en inox où passent les filières pour servir de garde corps. Leurs formes élégantes et élancées peuvent être rapidement et définitivement contrariées par l’arrivée brutale d’un camarade de jeu (en régate), ou plus tristement par une manœuvre hardie de votre voisin de ponton.

Bâbord :Côté gauche du navire pour une personne à bord et regardant vers l’avant. Terme de navigation jugé totalement absurde par la gent féminine, qui lui préfère le « – Va par-là ! » plus aisément assimilable.